Colonne humide

Une colonne humide, ou colonne en charge, est un système de lutte contre l'incendie installé dans des immeubles comprenant des étages ou des sous-sols.



Catégories :

Lutte contre l'incendie - Robinetterie - Plomberie

Recherche sur Google Images :


Source image : www.stickair.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Définitions :

  • dans un immeuble, tuyau fixe alimenté en eau sur lequel on peut directement brancher le tuyau d'incendie sans avoir recours à la tonne du ... (source : chez)
Colonnes humides

Une colonne humide, ou colonne en charge, est un système de lutte contre l'incendie installé dans des immeubles comprenant des étages ou des sous-sols. Elle est constituée d'une canalisation verticale desservant les étages du bâtiment ou les niveaux du sous-sol, généralement à raison d'une colonne par cage d'escaliers, et pourvue de prises à chaque étage. Elle est pressurisée et alimentée en permanence par des pompes ou dispose d'une réserve à partir d'un château d'eau ; ceci la distingue de la colonne sèche qui n'est pas alimentée en permanence. Une colonne humide peut s'assimiler à un poteau d'incendie (ou hydrant) localisé en intérieur.

En cas d'incendie, l'équipe de sapeurs-pompiers chargée d'attaquer le sinistre raccorde ses tuyaux à l'étage en question. La colonne évite un établissement à partir du rez-de-chaussée et diminué le temps de la manœuvre. Le principal problème est de suivre l'évolution des normes et techniques d'intervention : la colonne humide est prévue pour une pression et un débit donnés, et ces valeurs peuvent devenir caduques, insuffisantes si de nouvelles lances nécessitent des débits plus élevés.

En France

Les réglementations associées aux immeubles de grande hauteur (IGH), aux établissements recevant du public (ERP), au code de la construction et de l'habitat, aux parcs de stationnement couverts peuvent prescrire l'implantation de colonnes sèches ou humides.

La norme technique applicable pour les colonnes humides est la norme NF S 61-751. Sur les IGH, les colonnes humides sont obligatoires dans les IGH qui plus est de 50 m de haut, la réserve minimum d'eau doit être de 120 m3 répartis sur deux cuves, pour un débit de 60 m3/h, un surpresseur par réserve, une pompe de relevage pour alimenter les réserves. Le diamètre de la colonne est de 100 mm en nominal et comporte à chaque étage 3 demi-raccords (1 DN 65 mm et 2 DN 40 mm). Une prise d'alimentation de secours doit être située à moins de 60 m d'une bouche ou d'un poteau du réseau d'incendie de ville. Pression utilisable de 4, 5 bars à 8, 5 bars.

Deux fonctionnements envisageables :

Définition des colonnes humides :

Ce sont des tuyauteries fixes et rigides, sous pression, conçues pour favoriser l'intervention des sapeurs-pompiers. Elles sont alimentées en eau en permanence et sont reliées à des pompes, réservoirs, surpresseurs, ou tout autre système permettant d'alimenter les lances à incendie des sapeurs-pompiers. Elles peuvent être imposées dans certain E. R. P. par la commission de sécurité. Elles sont obligatoires dans les I. G. H. qui plus est de 50 m (entre le niveau d'accès des secours et le plancher bas du dernier niveau).

Composition :

Positionnement :

Entretien :

Lors des rondes, vérifier que le bouchon des prises est bien présent et n'est pas desserré. Détecter les fuites éventuelles. Elles doivent être vérifiées l'ensemble des ans par un organisme ou un technicien agréés.

Bibliographie
  • Article R. 122-2 du code de la construction et de l'habitation
  • Arrêté du 17 février 1986 relatif à l'enrichissement du vocabulaire de l'urbanisme et du logement (JORF du 21 mars 1986)

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Colonne_humide.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 09/03/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu