Hydrant

Les hydrants sont des systèmes de lutte contre l'incendie mis en place par les communes, ou les entreprises privées, dans leurs enceintes.



Catégories :

Lutte contre l'incendie - Robinetterie - Plomberie

Recherche sur Google Images :


Source image : french.alibaba.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • La loi du 30 novembre 1979 sur l'eau potable, complétée par celle du Il février.... d'hydrant est réservée exclusivement à la défense contre l'incendie.... (source : delley-portalban)
  • L'eau n'arrive pas à la pompe du véhicule d'incendie. Les hydrants. Poteau d'incendie. Termes équivalents : limite d'incendie, Prise d'incendie en forme de ... (source : dordogne.pref.gouv)
  • tient compte du désir du propriétaire pour en fixer l'emplacement. 3. L'usage des limites d'hydrant est réservé exclusivement à la défense contre l'incendie.... (source : font)

Les hydrants sont des systèmes de lutte contre l'incendie mis en place par les communes, ou les entreprises privées (industrie, établissements recevant du public), dans leurs enceintes. C'est un réseau souterrain d'eau sous pression permettant d'alimenter les fourgons d'incendie des sapeurs-pompiers. Ces réseaux sont soit dédiés à la défense extérieure contre l'incendie, soit conçus pour l'alimentation eau eau potable, à l'irrigation ou l'industrie (eau brute).

Les points d'accès aux réseaux (les hydrants) sont localisés sur la chaussée, ou à proximité.

S'ils sont enterrés et accessibles par un regard, on parle de bouche d'incendie (BI) ou de bouche souterraine, et il est indispensable d'y fixer ou visser une colonne mobile, un coude d'alimentation ou une retenue pour pouvoir raccorder les tuyaux. Les bouches on l'avantage de ne pas empiéter sur la chaussée, mais courent le risque d'être inaccessibles quand un véhicule est garé au-dessus.

S'ils sont sous la forme d'un poteau d'environ un mètre de haut, on parle dans ce cas de poteau d'incendie (PI), de limite d'incendie ou de limite fontaine en français canadien.

Dans le déroulement classique de l'extinction d'un feu, les tuyaux des sapeurs-pompiers sont alimentés, pour des raisons de sécurité par l'autopompe du fourgon d'incendie. La pompe est apportée en eau par la tonne du fourgon (au cours du cours laps de temps ou le conducteur se branche à l'hydrant), puis par le tuyau d'alimentation relié à l'hydrant. Le conducteur remplit à nouveau sa tonne par le "retour tonne". Exceptionnellement, on peut brancher une motopompe sur le poteau ou la bouche pour alimenter directement les tuyaux (en secours ou remplacement d'une autopompe, ou pour alimenter un établissement de tuyaux en relais).

Le réseau d'eau doit être suffisamment dimensionné pour garantir que la canalisation souterraine reste en charge. A défaut, le tuyau souple utilisé pour se brancher sur l'hydrant se pince, et il y a un risque de détérioration du réseau (destruction et aspiration des joints entre tuyaux de la canalisation, conçus pour résister à une pression positive).

Le réseau doit être pourvu de réserves suffisantes pour permettre l'extinction d'un incendie et l'usage normal du réseau (eau potable ou industrielle). En France, les réservoirs doivent permettre au service d'incendie de mobiliser 120 M3 d'eau en deux heures au minimum, plus selon le calcul de besoin en eau effectué par le service d'incendie selon le risque (surface, distribution interne, activités, stockages du bâtiment présentant le plus gros risque.

Dans le tunnel sous la Manche, les hydrants disposent de raccords aux normes françaises et de raccords aux normes britanniques.

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Hydrant.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 09/03/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu