Papier toilette

Le papier hygiénique, ou papier toilette, est un papier qui permet de nettoyer l'anus ou les parties génitales, le plus fréquemment après avoir déféqué ou uriné.



Catégories :

Papier - Toilettes - Plomberie

Recherche sur Google Images :


Source image : www.objetdujour.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Définitions :

  • Papier, généralement en rouleau, qui permet de se laver les fesses après avoir excrété (source : fr.wiktionary)


Le papier hygiénique, ou papier toilette, est un papier qui permet de nettoyer l'anus ou les parties génitales, le plus fréquemment après avoir déféqué ou uriné.

Il est fréquemment conditionné en rouleaux, et dispensé grâce à un distributeur installé dans les toilettes. Il est aussi nommé plus familièrement «papier cul» ou «PQ».

Un rouleau de papier toilette.

Dans le monde

Dans la Rome antique, une éponge accrochée à un bâton était utilisée pour nettoyer les toilettes (et non pas se nettoyer soi-même[1]).

Les premiers papiers toilettes ont été fabriqués en Chine au XIVe siècle.

En 1857, aux États-Unis, Joseph Cayetty est le premier à fabriquer industriellement du papier pour des besoins hygiéniques. Sur l'ensemble des papiers qu'il produit, son nom est marqué.

Avant l'invention du papier hygiénique, selon les pays et les coutumes, on utilisait, pour les plus riches, de la laine, de la dentelle, ou du chanvre. Les plus modestes utilisaient leurs mains, se débrouillaient pour déféquer dans des cours d'eau ou utilisaient des végétaux.

L'utilisation d'eau pour se nettoyer est fréquente en Inde du sud et dans l'ensemble des pays musulmans, où les gens utilisent leur main gauche pour se nettoyer avec de l'eau et leur main droite pour manger. Dans certaines régions de l'Afrique, c'est l'inverse : une salutation avec la main droite est ainsi reconnue comme impolie.

En France

Le papier toilette, actuellement nommé fréquemment (mais vulgairement) «PQ (pécu) ou papier cul», a été introduit en France au début du XXe siècle. Longtemps reconnu comme un produit de luxe, son utilisation ne s'est vraiment répandue que dans les années 60.

En France comme dans d'autres pays européens, après être passé par divers dispositifs médiévaux, on a en premier lieu eu recours à l'utilisation du papier journal. Puis le papier hygiénique dit «bulle-corde lisse», nommé ainsi à cause de sa teinte corde, s'est progressivement imposé pour former la majeure partie du marché de 1950 à 1970. Actuellement le «bulle-corde lisse» a quasiment disparu. C'est à la fin des années 1950 que l'usage du papier «crêpé» s'est développé. La ouate de cellulose a ensuite fait son apparition : sa croissance a été spécifiquement marquée au cours de la décennie 1970–1980. Actuellement on trouve du papier-toilette décoré de motifs ou de textes, parfumé, ou encore en trois plis : le marché évolue vers des produits qui plus est en plus différenciés, et les nouvelles technologies visent à accroître en permanence douceur et résistance du produit.

Chronologie

  • XIVe siècle : fabrication de papier hygiénique en Chine (pour l'utilisation de l'Empereur).
  • 1596 : invention de la toilette avec chasse d'eau par Sir John Harington.
  • XVIIIe siècle : distribution à grande échelle de journaux… qui deviennent un outil populaire d'hygiène personnelle.
  • 1710 : invention du bidet.
  • 1857 : l'Américain Joseph Cayetty commence la vente d'un papier hygiénique fabriqué en usine.
  • 1879 : l'entreprise Scott vend le premier papier hygiénique en rouleau. Cependant, au début l'entreprise n'imprime pas son nom sur l'emballage.
  • Fin du XIXe siècle : des rouleaux de papier hygiénique perforés sont disponibles pour la première fois. Ainsi, on élimine l'obligation du rasoir ou du couteau sur dévidoir.
  • 1890 : la grande disponibilité répandue du catalogue Sears, en fait un outil de nettoyage souvent utilisé dans les communautés rurales de l'Amérique du Nord.
  • 1900 : l'ère victorienne apporte le perfectionnement de la plomberie, ce qui entraîne l'utilisation étendue de la toilette avec chasse d'eau et du bidet (Europe).
  • 1930 : Sears publie son catalogue sur feuilles glacées.
  • 1935 : la compagnie Northern Tissue annonce son papier hygiénique comme étant sans écharde.
  • 1942 : le moulin St. Andrew's en Angleterre produit le premier papier à deux épaisseurs. Le papier hygiénique devient plus doux et malléable.
  • 1943 : papier hygiénique fantaisie imprimé avec l'image de Hitler.
  • Le 19 décembre 1973 : suite à une blague, le comédien Johnny Carson provoque la peur chez les consommateurs, ce qui entraîne un manque de papier hygiénique pendant trois semaines aux États-Unis.
  • 19901991 : durant la guerre du Golfe, les troupes américaines camouflent leurs chars d'assaut avec papier hygiénique.
  • 1990 : le papier hygiénique contenant des ingrédients tel que l'aloès fait partie d'une campagne de marketing énorme aux États-Unis.
  • 1990 : en Angleterre, la compagnie Andrex met sur le marché les premières serviettes pré-mouillées.
  • 1996 : le président Bill Clinton exerce son droit de veto contre une taxe de 6 cents par rouleau de papier hygiénique.
  • 1999 : la première toilette combinant bidet et séchoir est découverte au Japon.

Évolution du marché

Si le produit était connu en France depuis le début du XXe siècle, le marché du papier toilette lui, n'a vraiment démarré qu'à la fin de la Deuxième Guerre mondiale en détrônant l'utilisation du papier journal.

Le papier toilette a ensuite connu une utilisation croissante pendant un demi-siècle.

Aujourd'hui, ce marché devenu mature à cause de la présence du papier toilette dans la totalité des foyers, poursuit une croissance plus modeste mais régulière.

Dans d'autres pays du monde, l'évolution de la consommation de papier hygiénique est tellement grande que cela génère des problèmes. Ainsi, la Chine vit aujourd'hui «la crise du papier toilette» :

«Je suis heureux de voir que les jeunes adoptent le papier toilette, ce qui est un signe qui prouve notre développement social et qui a aidé à développer notre industrie» a expliqué Wang Yueqin, vice-directeur de l'Association des industries du papier à Shanghaï. «Mais, je commence à m'inquiéter de la consommation de bois grandissante» a-t-il souligné. «L'industrie doit considérer d'autres technologies.» Selon lui, «les 140 000 tonnes de papier de toilette et de kleenex utilisées quotidiennement à Shanghaï nécessitent quelque 80 000 tonnes de pulpe de bois, ce qui équivaut à 300 000 tonnes de bois.»

L'industrie du papier toilette

L'industrie du papier hygiénique et ménager en Europe représente 8, 5 milliards d'euros et représente 26% de la consommation mondiale. Chaque Européen en utilise en moyenne 13 kilos par année.

Les alternatives

En France, l'invention du bidet a permis quelquefois un changement des pratiques.

Au pays du soleil levant, les toilettes (privées et publiques) disposent de jet d'eau et de séchoir.

Le jet d'eau pressurisé est aussi employé surtout en Indonésie, en Malaisie et en Thaïlande, où il est généralement reconnu comme étant plus hygiénique que le papier toilette. Ce jet d'eau est la version moderne d'une manière plus respectant les traditions qui consiste à se laver le fondement en tenant d'une main une cruche ou une bouteille d'eau et en utilisant l'autre main pour le nettoyage, plus exactement l'extrémité des doigts.

Protection de l'environnement

La WWF dénonce l'usage abusif de papier toilette issu directement de fibres vierges et préconise pour sa fabrication l'utilisation de papier recyclé. Chaque jour l'équivalent de 270 000 arbres serait utilisé pour fabriquer du papier hygiénique ou ménager[2]. La WWF ne précise néanmoins pas dans quelles proportions ces fibres proviendraient de déchets de l'industrie du bois, difficilement exploitables pour un autre usage.

Références

  1. Extrait de l'article Latrina du Dictionnaire des Antiquités grecques et romaines : «Nous sommes bien peu renseignés sur le mobilier des latrines antiques. Par Sénèque, on sait qu'on y trouvait une éponge fixée à un bâton. Certains auteurs, Montaigne entre autres, ont cru que cet instrument servait au même usage que nos papiers modernes ; mais c'est une erreur : ces éponges faisaient ce que font actuellement nos petits balais.»
  2. [1]

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Papier_toilette.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 09/03/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu